Forum du RER D Sud

Les associations d’usagers mobilisées sur l’ Etoile de Corbeil,

  • Adumec (entre Corbeil et Malesherbes)
  • RER D Val de Seine (entre Corbeil et Juvisy)
  • RER D- Très Insuffisant ( à Ris Orangis et aux alentours)
  • La Vignette du Respect (RER C et D en Essonne)

Organisent conjointement et avec le soutien de la mairie de Corbeil Essonnes, un forum consacré au RER D Sud. Il s’agit de recueillir des témoignages d’usagers, de débattre entre usagers, associations et élus locaux sur l’état de la desserte jusqu’à Paris, d’émettre des souhaits et de transmettre un livre blanc aux « autorités », région IdF et SNCF.

Le forum a lieu en distanciel avec une diffusion live sur Facebook. Cliquez sur le logo FB pour ouvrir l’évènement FB et vous inscrire.

Le forum doit permettre la rencontre inédite des élus du territoire du sud Essonne, des associations et des usagers afin de débattre au-delà de la réalité quotidienne souvent chaotique de projets d’amélioration des conditions de transport et de vie dans notre région. Il est plus que jamais important de prendre notre destin en main au moment où des élus nous soutiennent dans cette ambition. Les élections régionales sont aussi un calendrier en ligne de mire. Ce forum permettra de dégager les attentes et demandes des usagers du RER D, et les solutions qu’ils envisagent pour améliorer leurs trajets quotidiens. Ces demandes seront transmises aux candidats aux élections départementales et régionales, qui pourront choisir de les reprendre dans leurs programmes.

Notre objectif est de proposer des solutions à court, moyen et long terme comme par exemple la création d’une ligne Malesherbes – Corbeil – Ris-Orangis – Juvisy – Paris, sans arrêt entre Juvisy et Paris, permettant ainsi de réduire nos temps de trajets quotidiens.

Cette meilleure connexion à Paris nous semble en effet indispensable pour améliorer notre qualité de vie et redonner à notre territoire son attractivité.

C’est une action que nous avions imaginer organiser en présence des usagers leur donnant la parole pour évoquer leurs expériences quotidiennes du RER, mais décidément la situation sanitaire ne le permet pas et nous sommes donc contraints à le faire en distanciel. Les tables rondes seront retransmises en Facebook live, avec la possibilité pour les spectateurs de pouvoir poser leurs questions via Facebook en complète interactivité avec les invités.

Voici le programme des tables rondes telles que prévues :

Accueil – 14h00
Point de situation sur le RER D – 14h15
Promesses – résultats – perspectives
 
RER D, expression de voyageurs – 14h25
Témoignages de voyageurs des branches Vallée, Malesherbes, Combs, Plateau, Littoral sur le RER D et son évolution.
Film d’interviews de voyageurs
 
Table ronde A : les attentes des usagers et comment y répondre – 14h35
Ponctualité, fréquence, temps de trajet, continuité du trajet – comment synthétiser les attentes des habitants de Grande Couronne ? Et comment mesurer la réponse des solutions apportées ?
Réaction des usagers en live

Table ronde B : le RER – outil d’aménagement du territoire et symbole de l’abandon de la grande couronne  – 15h20
Le RER D, une dégradation de l’image territoriale ou bien un outil de développement – comparaison avec le Grand Paris Express.
Evolution de la desserte : passage d’une solution de transit rapide à un « supermétro » qui éloigne les extrémités de ligne de Paris.
Impact pour l’attractivité des territoires – comment la politique du tout TGV a mis en concurrence les agglomérations régionales avec la banlieue.
Aménagement du territoire – on construit des logements sans nécessairement avoir prévu les investissements correspondants dans les infrastructures de transport.

Présentation sur les solutions envisagées et contraintes – 16h05
• Nexteo
• RER NG
• Schéma Directeur : Le Schéma Directeur de 2009 avait prévu de nombreuses améliorations qui n’ont pas été mises en œuvre
• Bercy et son financement – les voies M

Table ronde C : quelles nouvelles solutions et quels impératifs pour le Sud du RER D – 16h15
Comment le RER D et les transports en commun pourraient mieux répondre aux besoins des usagers ? 

Conclusion – 17h00Si vous avez aimé, partagez!

SA2019: l’échec de l’amélioration de la ponctualité

Bonjour à tous,

De retour sur le blog, après une longue absence indépendante de ma volonté, je vais vous livrer les statistiques de ponctualité tirées des chiffres de SNCF, sur toute la ligne D et sur le parcours Malesherbes – Gare de Lyon.

Tous les chiffres sont extraits du site Internet de Transilien, sur la page:

https://maponctualite.transilien.com/index.php/rer-d

Sur cette page, les chiffres disparaissent au bout de 14 jours, c’est pourquoi je les consulte régulièrement pour les conserver dans un tableau Excel. Voici ce tableau, d’une part en version Excel, d’autre part en PDF


Cliquez sur l’image pour ouvrir le fichier

Dans les feuilles consacrées à chaque mois, seuls les jours ouvrables sont relevés, pendant les heures de pointe (6h00 – 10h00 et 16h00 – 20h00) et seulement dans le sens de la pointe.
Les chiffres des jours de « conflits sociaux » ne sont pas mis à disposition par SNCF, ils ne contribuent pas aux moyennes calculées.
Le SA2019 a démarré le 9 décembre 2018, le tableau va jusqu’au 30 novembre 2019.

La première feuille est une synthèse par années.

1er résultat: En 2019, la moyenne pour toute la ligne de chaque moyenne mensuelle: 86%

L’engagement, celui d’IdFM dans la délibération du 13 décembre 2017 qui adopte le SA2019, est 90% au moins sur toute la ligne, tous les jours, à partir du 9 décembre 2018.
C’est donc l’échec d’IdFM, l’engagement essentiel n’est pas tenu.
C’est aussi l’échec de SNCF qui a signé un contrat avec IdFM pour respecter cet engagement.
Même si c’est 2% mieux que le SA2018, c’est encore 4% au dessous de l’engagement.

Rappelons que cela signifie que 14% des voyageurs de toute la ligne, toute la journée, ne sont pas arrivés à l’heure à leur destination. Pour 600.000 voyageurs quotidiens, ils sont 84.000 à être mis en retard, chaque jour, par le RER, en moyenne sur l’année.
Voici le tableau des chiffres pour toute la ligne, mois par mois, depuis 2013

Et voici le tableau des moyennes annuelles par Service Annuel (SA de décembre à novembre)

Aucune évolution significative, malgré la mise en oeuvre du SA2014 (+ 8 minutes entre Gare de Lyon et Villeneuve Saint Georges) et celle du SA2019 (correspondance obligatoire pour les vallées de l’Essonne et de la Seine et décroisement de Corbeil)
Le seul fait saillant: malgré de gros sacrifices, nous restons 4% sous l’engagement en 2019.

En s’intéressant plus particulièrement au trajet Malesherbes – Gare de Lyon, aux heures de pointe et dans le sens de la pointe, pendant les jours ouvrables, on arrive à des résultats franchement mauvais.

Si, au sud de Juvisy, nous sommes proches de 90%, au nord de Juvisy, c’est le désastre. 77 et 80% respectivement le matin et le soir.
Et, sur l’intégralité du trajet, en combinant les ponctualités des 2 tronçons par une multiplication :

Vous lisez bien: 68% le matin et 73% le soir. JAMAIS la ligne D n’a si mal fonctionné.
Et même si la situation semble s’être améliorée au nord de la ligne, ce qui tire la moyenne de la ligne vers le haut, le trajet Paris – Malesherbes est sinistré, même pour les voyageurs du Plateau pour lesquels le SA2019 renforce l’offre en théorie.
Vous ralez parce que vos trajets sont devenus aléatoires? Vous avez raison, les statistiques de SNCF le démontrent.

Il reste maintenant à le faire admettre à la direction de la ligne D et au CA d’IdFM, qui restent campés sur la progression de 2% de la moyenne générale de la ligne et en attendent de la reconnaissance.

Enfin, en abandonnant le regard du cheminot et en adoptant celui du galérien du RER D, on peut compter les jours où les ponctualités des 2 tronçons de part et d’autre de Juvisy ont été d’au moins 90% le matin et le soir:

18 jours en une année! Soit près de 1 jour sur 15.
Tous les matins en se levant, le galérien sait qu’il a 14 chances sur 15 que son aller et retour au travail ne se passera pas comme promis par SNCF et IdFM.
La durée des trajets et les horaires réels sont devenus volatiles et imprévisibles, et c’est clairement insupportable.

Non, le SA2019 n’est pas un progrès. Au contraire, comparé aux autres SA depuis 2014, il a introduit plus de volatilité et plus de hasard au prix du sacrifice des vallées de la Seine et de l’Essonne