Avec le SA2019, que devient la régularité?

Le SA2019, c’est à dire de notre point de vue le débranchement du RER D et le changement obligatoire, a été mis en oeuvre à partir du 9 décembre 2018.

Si on écarte les vacances de Noël, avec un service réduit et une « grève locale », qui rendent les statistiques difficiles à comparer, en écartant aussi les fins de semaine, nous sommes arrivés, le 21 janvier 2019, à 28 jours d’exploitation ordinaire. C’est à dire des jours où tout le monde travaille, et avec SNCF qui est supposée produire le service nominal.

SNCF met à la disposition du public les statistiques de régularité de la veille, sur n’importe quel trajet de la ligne D. C’est sur le site:

http://maponctualite.transilien.com

Les chiffres y restent 14 jours puis ils disparaissent. Je prend soin de les collationner, sur le trajet Paris – Malesherbes avec un changement à Juvisy, dans les 2 plages horaires de pointe, 6h00 à 10h00 et 16h00 à 20h00.

Cliquez sur le tableau pour ouvrir le PDF

.

SNCF annonce que le SA2019 est un succès car la régularité dépasse maintenant 90%. Il s’agit de la régularité moyenne, sur toute la ligne et toute la journée.

MAIS, comme il n’y a aucun voyageur qui est « moyen », qui emprunte toute la ligne et toute la journée, je préfère m’intéresser aux trajets entre Malesherbes et Paris avec un changement à Juvisy, dans la plage horaire de la pointe, dans le sens de la pointe. J’estime que c’est représentatif d’une large majorité des usagers du RER D.

On découvre alors que, sur les 28 jours « ordinaires », il n’y en a que 3, sur 28, où les 2 segments dans les 2 sens dépassent 90%. (18/12, 21/12 et 3/01)

Si on est moins exigeant en cherchant les jours à au moins 85% de régularité sur les 2 segments dans les 2 sens, alors on en trouve 4, sur 28. (on ajoute le 16 janvier)

Je pense que c’est la raison pour laquelle le ressenti des voyageurs est si mauvais quand ils nous envoient leurs témoignages: aux heures où la majorité d’entre nous sommes dans le train, ça ne marche pas.

SNCF nous explique souvent que le RER souffre de sa fréquentation en établissant une relation linéaire entre la progression de la fréquentation et la dégradation de la régularité. Cela revient aussi à dire que s’il n’y avait pas de voyageurs, la régularité serait de 100%, un rève de directeur de ligne D….

Bref, si le ressenti exprimé dans les témoignages que nous recueillons est si mauvais, s’il n’y a pas de témoignages de satisfaction, c’est parce que le taux de régularité exprimé par SNCF ne mesure pas combien les attentes des clients sont satisfaites. Et SNCF poursuit un objectif qui n’est pas de satisfaire ses clients.

Rappelons que nous attendons de SNCF:
– aller jusqu’à ou venir depuis Paris Gare de Lyon
– passer un temps raisonnable dans le train
– réussir son trajet avec une probabilité élevée.

2 réponses sur “Avec le SA2019, que devient la régularité?”

  1. Bonjour,

    J’imagine que le taux de ponctualité affiché par la SNCF n’inclut pas les trains annulés.
    Je pense que le taux de fiabilité (taux de trains ayant réellement circulé sur le nombre de missions prévues) devrait compléter le taux de ponctualité.

    Bien cordialement.

    1. Bonjour,

      D’après le contrat entre IDFM et SNCF, il faut tenir compte des suppressions de trains pour calculer la régularité des trajets de voyageurs.
      Mais je crois que SNCF affiche la régularité des voyageurs dans ses trains, ceux qui roulent.
      C’est un point que nous avons demandé à vérifier. En premier en disposant chaque jour de la liste des trains supprimés, voire ceux dont la mission est modifiée avec un terminus prématuré.

      En suivant notre site, vous apprendrez ce que nous avons eu comme réponses.

      Bien cordialement

Répondre à Jean Féret Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *